Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les « grandes oubliées », ces femmes qui ont accompagné Jésus le Galiléen et qui ont joué un rôle crucial dans sa vie.
Ici, la Mère, Maryam, et la Compagne, Marie-Madeleine, la femme interdite.

Les temps changent, mais nous aussi ! Sur base d’un travail de recherche rigoureux et avec tout le respect qui lui est dû, l’auteure porte un regard innovant et inspirant sur une des plus merveilleuses histoires qui a traversé les millénaires. Avec amour et dévotion, elle revisite les textes fondateurs chrétiens qui ont donné les bases de l’anthropologie occidentale, et les habille d’un regard neuf. Chacune et chacun pourra se reconnaître dans le fascinant parcours initiatique des personnages, en particulier des femmes… mais pas seulement.

Rappelons qu’il s’agit de romans, l’auteure ne prétend pas soumettre les textes bibliques à une nouvelle interprétation, son point de vue ne s’inscrit pas dans un courant de pensées religieux ou féministe, ces romans visent simplement à éveiller les consciences sur la nouvelle ère qui, peut-être, émerge à l’horizon.

Selon Ava Torrent :
le moment est venu de nous tourner vers notre passé
pour reconnaître notre histoire,
saisir qui nous sommes réellement,
comprendre notre présent
et accueillir notre futur en toute sérénité.

 

La pensée autonome comme moteur du changement ?

 

Ceux qui n’ont pas le pouvoir de raconter à nouveau cette histoire qui domine leur vie, de la penser, de la déconstruire, d’en plaisanter et de la changer au fur et à mesure que les temps changent, sont véritablement impuissants, parce qu’ils ne peuvent penser de manière nouvelle.

Salman Rushdie

 

Ne croyez pas une chose simplement sur des ouï-dire.

Ne croyez pas sur la foi des traditions, uniquement
parce qu’elles sont en honneur depuis nombre de générations.
Ne croyez pas une chose parce que l’opinion générale
la croit vraie ou parce qu’on en parle beaucoup.

Ne croyez pas une chose sur le seul témoignage d’un sage de l’antiquité
Ne croyez pas une chose parce que les probabilités sont en sa faveur
ou parce que l’habitude vous pousse à la croire vraie.
Ne croyez pas ce qui provient de votre propre imagination en pensant
qu’il s’agit de la révélation d’une puissance supérieure.
Ne croyez rien en vous fondant sur la seule autorité de vos maîtres ou des prêtres.
Ce que vous aurez vous-même éprouvé, ce dont vous avez fait l’expérience et que vous aurez reconnu pour vrai, ce qui vous sera bénéfique, à vous ainsi qu’aux autres, en cela, croyez-y et conformez-y votre conduite.

                                                           Bouddha

 

La doctrine, on l’acquiert par l’étude, mais la sagesse on l’a par infusion.

Thomas d’Aquin, Summa Iq.1, a6

 

Je ne comprends pas pourquoi croire en la création de l’univers, et de ses lois, par un Dieu-le-Père serait plus scientifique que croire en l’inspiration de ce système artificiel par une Déesse-Mère.

Robert Graves